Accueil Cancers rares > Annuaire > Dr GUIGON Celine

Dr GUIGON Celine

Chercheur
Recherche translationnelle, fondamentale

Celine GUIGON travaille sur les types de cancers rares suivants :

  • Catégorie : Cancers rares gynécologiques
  • Sous-catégories : Tumeurs non-épithéliales de l'ovaire, Tumeurs malignes des cordons sexuels et du stroma de l'ovaire

Supports de la recherche :


Résumé de la recherche :

Les tumeurs de la granulosa (TG) représentent 5 % des tumeurs ovariennes. Les patientes sont difficiles à soigner à cause du risque élevé de récidive et de l'efficacité limitée des traitements. Comme ces tumeurs produisent de l'œstradiol (E2), une hormonothérapie visant à empêcher la production de ce stéroïde est parfois envisagée lors des rechutes, sans que le bénéfice thérapeutique n'ait été établi. En l'absence de données fondamentales sur le sujet, nous avons développé un programme de recherche visant à analyser l'effet de l'E2 et ses mécanismes d'action. Nous menons des études in vitro avec des lignées humaines et murines et des études in vivo sur des modèles de la maladie. Nos études in vitro ont déjà permis de montrer in vitro l'action inhibitrice de l'E2 sur les capacités migratoires et invasives de cellules métastatiques. Cela fait intervenir un récepteur non conventionnel des œstrogènes, le GPER (G protein-coupled estrogen receptor), exprimé dans les tumeurs de la granulosa. Nous analysons également l'implication des récepteurs nucléaires ER? et ER?. Nos travaux permettront une meilleure compréhension des mécanismes en jeu dans ce cancer. Ils pourraient déboucher sur la mise en place de traitements ciblant spécifiquement certains types de récepteurs des oestrogènes.



Références bibliographiques :

  1. François CM, Wargnier R, Petit F, Goulvent T, Rimokh R, Treilleux I, Ray-Coquard I, Zazzu V, Cohen-Tannoudji J, Guigon CJ. 17?-estradiol inhibits spreading of metastatic cells from granulosa cell tumors through a non-genomic mechanism involving GPER1. Carcinogenesis. 2015 May;36(5):564-73

Activité recherche : INSERM, Université Paris-Diderot

Mots-clés : ovaire, oestradiol, recepteur , voie MAPK, therapie hormonale

Site internet



Unité U1133 / UMR8251, Laboratoire Biologie fonctionnelle et adaptative BFA, Equipe Physiologie de l'axe gonadotrope
Université Paris Diderot, CNRS, INSERM

Université Paris Diderot
Batiment Buffon, pièce 446A
4 rue Marie-Andrée Lagroua Weill-Hallé
75252 Paris

Contacter Dr GUIGON
© Cancéropôle Ile de France 2016