Cohorte ELCAPA

La cohorte ELderly CAncer PAtient (ELCAPA) est une base de données hospitalières avec un enregistrement systématique standardisé de l’ensemble des données oncologiques et de l’Evaluation Gériatrique Approfondie (EGA) des patients âgés adressés à la consultation d’oncogériatrie par les cancérologues, avant décision d’une modalité de traitement anticancéreux. Elle a été créée en 2007 par le Professeur PAILLAUD à l’ouverture de l’Unité Pilote de Coordination en OncoGériatrie (UPCOG) aux Hôpitaux Universitaires Henri-Mondor et financé par l’INCa (appel à projet 2006).

Cette cohorte ELCAPA s’est progressivement développée et structurée avec l’aide du service de santé publique des Hôpitaux Universitaires Henri-Mondor sous la direction du Professeur Canouï-Poitrine et du Docteur Caillet, son investigateur principal.

Aujourd’hui, la cohorte ELCAPA est prospective multicentrique avec suivi standardisé comprenant le recueil de la survie globale, de la progression de la maladie, de la survie spécifique, de la réalisation du plan de traitement, des modifications du plan de traitement initial, de la perte d’autonomie, des toxicités et des hospitalisations. Grâce au soutien du Cancéropôle Île-de-France, la cohorte ELCAPA s’est déployée en Île-de-France avec 19 centres ouverts et plus de 3000 patients inclus. Les 5 UCOGs franciliennes participent au recrutement des malades âgés dans la cohorte.

A partir de cette cohorte ELCAPA, nous avons montré que l’EGA était associée à une modification du plan de traitement anticancéreux dans 21% des cas. Ce travail (ELCAPA-01), a été présenté à l’American Society of Clinical Oncology (ASCO, 2010), au congrès mondial de l’International Association of Gerontology and Geriatrics (IAGG, 2010) et a été publié dans le Journal of Clinical Oncology (Caillet P et al. J Clin Oncol. 2011).  De plus, nous avons validé le score de dépistage de la vulnérabilité des patients âgés atteints de cancer (G-8) sur notre cohorte et comparé ses performances selon la localisation de la tumeur (ELCAPA-02). Ce travail a été publié dans Journal of Geriatric Oncology (Liuu E et al, 2014). Nous avons ensuite cherché à optimiser l’outil G8 par une approche statistique systématique pour tester les items originaux du G8 et un ensemble de 14 autres variables pertinentes (ELCAPA-07), ce travail a été présenté en communication orale à la l’International Association of Gerontology and Geriatrics 2014). Ce travail a été publié dans The oncologist (Martinez c et al, 2015). Nous avons également comparé les performances et l’applicabilité de 5 scores génériques de mortalité aux données de suivi à 1 an de la cohorte ELCAPA (ELCAPA-04, travail soumis). Nous avons estimé la fréquence et les facteurs associés à la faisabilité des traitements anticancéreux (ELCAPA-03) et publié les résultats dans The Oncologist (Laurent M et al 2014). Nous avons étudié la prévalence respectivement de la dénutrition et de la dépression ainsi que les facteurs gériatriques et oncologiques associés (études ELCAPA-05 et ELCAPA-10), travaux publiés respectivement dans Clin Nutr 2013 et Psycho-Oncol 2015, et présentés respectivement en communications affichées à la SIOG et ASCO. Nous avons déterminé la mortalité à un an et les facteurs associés à cette mortalité précoce. Ce travail a obtenu le prix du meilleur poster à la SIOG (étude ELCAPA-06) et publié dans J Gerontol A Biol Sci Med Sci. 2015. Nous avons étudié les différents profils phénotypiques de malades de notre cohorte par une analyse en classes latentes. Ce travail a été publié dans J Gerontol A Biol Sci Med Sci. 2016 (étude ELCAPA-09) et a été poursuivi par la comparaison de cette classification en classes latentes à 3 autres classifications reconnues (Droz et Balducci) (étude ELCAPA-14) publication acceptée dans J of Clin Oncol 2017. Un axe en sciences sociales sur notre cohorte est également développé. Nous avons ainsi étudié la restitution de l’information concernant le diagnostic et le traitement anti-tumoral lors de la consultation oncogériatrique. (Etude ELCAPA-08), publiée J Am Geriatr Soc 2016, sélectionné à ESMO. Une étude complémentaire sur le niveau d’information souhaitée et la désignation de la personne de confiance a été réalisée (étude ELCAPA-11), publiée dans Age Ageing 2017. Huit autres travaux (études ELCAPA-12, 13, 15 à 21) sont en cours d’écriture ou soumission.

Nous avons débuté la constitution en 2017 d’une collection de prélèvements biologiques adossée à la cohorte ELCAPA (ELCAPA-BIO) (ADN tumoral circulant, ADN constitutionnel, plasma et sérum) de patients âgés de plus de 70 ans atteints d’un cancer solide afin d’étudier d’une part les facteurs pharmacogénétiques de la réponse à la chimiothérapie et de déterminer la valeur prédictive de facteurs génétiques et de marqueurs biologiques sériques ou plasmatiques de l’inflammation, de l’immunité et nutritionnels sur la survie, la toxicité et la réponse aux traitements chez les sujets âgés atteints d’un cancer.

Les centres participant à la cohorte sont :

  1. Henri Mondor (UCOG Paris Sud Val de Marne)
  2. Paul Brousse (UCOG Paris Sud Val de Marne)
  3. Saint-Louis (UCOG Paris Nord)
  4. CHIC (UCOG Paris Sud Val de Marne)
  5. Bretonneau (UCOG Paris Nord)
  6. Louis-Mourier (UCOG Paris Nord)
  7. Institut Curie/ René Huguenin (UCOG Paris Ouest)
  8. Institut Curie/ Paris (UCOG Paris Ouest)
  9. Broca/Cochin (UCOG Paris Ouest)
  10. Tenon (UCOG Paris Est)
  11. Ambroise Paré (UCOG Paris Ouest)
  12. HEGP (UCOG Paris Ouest)
  13. Joffre Dupuytren (UCOG Paris Sud Val de Marne)
  14. Georges Clemenceau (UCOG Paris Sud Val de Marne)
  15. Bichat (UCOG Paris Nord)
  16. Beaujon (UCOG Paris Nord)
  17. Avicenne (UCOG Paris Seine Saint Denis)
  18. Saint Antoine (UCOG Paris Est)
  19. Gustave Roussy (UCOG Paris Sud Val de Marne)
Actualités de l’étude ELCAPA

Mots clés

Aucun mot-clé n'est disponible.

Réseaux sociaux

© Cancéropôle Ile de France 2015