Accueil > Groupe de travail ONCOGÉRIATRIE > Missions et actions du groupe de travail

Missions et actions du groupe de travail

Contexte de la recherche francilienne en oncogériatrie

Nous assistons à une augmentation importante du nombre de personnes âgées dans la population générale. Plus d’un tiers des cas de cancers incidents et plus de 50% des décès surviennent chez des patients âgés de 70 ans ou plus. Les patients âgés atteints de cancer sont atteints en moyenne de 3 comorbidités dont certaines sont responsables du décès en particulier dans les cancers  d’évolution lente. Il est difficile chez les patients âgés ayant des comorbidités ou des syndromes gériatriques responsables d’une altération fonctionnelle ou d’une perte d’autonomie, de prédire si le pronostic est  lié au cancer lui-même ou aux  pathologies associées et/ou syndromes gériatriques sous-jacents.  Il est pourtant essentiel, pour décider du traitement anti-cancer et du suivi le plus adapté de pouvoir déterminer si le pronostic est associé au cancer lui-même et/ou au « terrain » sous-jacent. De plus, ces comorbidités peuvent modifier la tolérance et la faisabilité des traitements anti-tumoraux en augmentant le risque de toxicité et de complications thérapeutiques. L’absence de recommandations spécifiques de prise en charge des personnes âgées atteintes d’un cancer, souvent exclues des essais thérapeutiques et de standard thérapeutique, expose à un double risque : être traitées selon les recommandations formulées pour de plus jeunes patients et ne pas tolérer les traitements ; ou se voir exclues a priori des procédures sans analyse objective des possibilités thérapeutiques.

Projection 2012 de l’incidence des cancers en fonction de l’âge chez les 75 ans et plus

Tous cancers 75-84 ans 85 ans et + Ensemble
Hommes 45 374 18 177 63 551
Femmes 34 615 23 770 58 385
Ensemble 79 989 41 947 121 936

Source : Francim, HCL, INCa, Invs 2015
Traitement : INCa 2015

Évolution du nombre de cas de cancers dans la population jusqu’en 2025 en fonction des scénarios d’évolution de la population + hypothèse de maintien des taux par âges estimés pour 2005

oncogeriatrie2016-graphe

Source : InVS, Rapport INCa « État des lieux et perspectives en oncogériatrie »

Cinq des Unités de Coordination en OncoGériatrie (UCOG) sont localisées en Île-de-France

Le travail au sein du Cancéropôle permet de rassembler les UCOG de l’Ile de France et le FROG (FRancilian Oncogeriatric Group) afin de développer les interactions entre ces groupes et favoriser l’emergence de projets de recherche et de programmes de formation.

La recherche actuelle au sein des UCOG est une recherche clinique, basée sur la création de cohortes prospectives à partir des données cliniques des patients évalués par les UCOG. Elle cherche à définir des profils de patients âgés afin de valider des stratégies de sélection et de traitement et de les adapter ensuite par tumeur.

Missions du groupe de travail

Il s’agit de favoriser l’émergence d’une recherche spécifique en oncogériatrie avec pour objectifs :

  • Réunir les cohortes actuelles inter UCOG et la cohorte ELCAPA des sujets âgés atteints d’un cancer en une seule grande cohorte prospective dynamique en Île-de-France ;
  • Développer la recherche en santé publique et en sciences humaines et sociales (Survie, Tolérance, Qualité de vie, Inégalité de traitement, Autonomie) ;
  • Développer des bases de données biologiques multicentriques avec circuit de prélèvement, stockage et analyse standardisés pour la recherche de spécificités tumorales et de facteurs biologiques prédictifs chez le sujet âgé ;
  • Favoriser et participer au développement d’essais cliniques thérapeutiques spécifiques aux sujets âgés, éventuellement en collaboration avec des groupes coopératifs oncologues / gériatres (GERICO, GERCOR…) et certains réseaux territoriaux de cancérologie.
  • Le Cancéropôle participera à des Expertises clinique, méthodologique, métrologique (échelles de mesure, qualité de vie) et statistique à destination d’investigateurs ou groupes coopérateurs pour des essais spécifiques : choix du design, des paramètres gériatriques, des critères de jugement.

Actions du groupe de travail

Journée “Oncogériatrie : de la recherche à la pratique”

Le groupe de travail Oncogériatrie du Cancéropôle Île-de-France a organisé, le 19 juin 2015, une journée de séminaire à destination des professionnels impliqués dans la prise en charge des patients âgés atteints de cancer, ayant pour but de :

  • rendre compte des apports de la recherche à la pratique
  • favoriser le développement d’un projet commun entre les UCOGs franciliens
  • associer dans une réflexion commune gériatres, oncologues, infirmiers des UCOGs et des centres périphériques et privés dans une dimension de recherche.

> VOIR LE COMPTE-RENDU MULTIMEDIA DE LA JOURNÉE

Une secondejournée de rencontre a eu lieu le 19 mai 2017 sur le thème du dépistage de la fragilité et des essais cliniques dédiés.

Fédérer les UCOGs autour de la cohorte ELCAPA

Le groupe Oncogériatrie travaille à l’extension de la cohorte ELCAPA (Elderly Cancer Patient) prospective dynamique aux UCOG de L’ile de France : ouverture des centres Curie Saint Cloud, Curie Paris, Saint Louis, Cochin, HEGP,Tenon,  Ambroise Paré.

> EN SAVOIR PLUS SUR LA COHORTE ELCAPA

Etude ELCAPA-SURVIVAL

L’objectif de cette étude est d’analyser les causes de décès des patients âgés atteints de cancer de la cohorte ELCAPA, de distinguer les décès spécifiques des autres décès et les facteurs associés.
L’objectif de cette étude ancillaire est de déterminer, dans la cohorte ELCAPA, la part de décès spécifiques et ceux non liés au cancer et pouvoir déterminer les facteurs associés en particulier les comorbidités et syndromes gériatriques.

Mots clés

Aucun mot-clé n'est disponible.

Réseaux sociaux

© Cancéropôle Ile de France 2015