Valoriser et permettre l’accès à l’innovation

Le Cancéropôle IDF a pour mission de favoriser la valorisation économique des résultats de la recherche en orientant les chercheurs vers les structures et programmes appropriés.

De nombreuses structures de valorisation existent en Île-de-France : 3 SATT et des cellules de valorisation institutionnelles performantes. Afin de vérifier si votre projet de recherche est valorisable, n’hésitez pas à contacter une des cellules de valorisation dont vous dépendez (des accords cadres sont établis entre elles).

Cellules de valorisation institutionnelles

 

Institution Contact
AP-HP info.ottpi@sls.aphp.fr
Gustave Roussy  rechdev@gustaveroussy.fr
Institut Curie techtransfer@curie.fr
Institut Pasteur nicolas.torno@pasteur.fr
Université Paris Diderot lionel.pujol@univ-paris-diderot.fr
Université Pierre et Marie Curie marie-france.daumas_ladouce@upmc.fr
ESPCI direction.scientifique@espci.fr
Université Paris Descartes Stephanie.Feliot@parisdescartes.fr
CNRS http://www.dgdr.cnrs.fr/daj/partenariat/annuaire/spv.htm
INSERM propriete@inserm-transfert.fr
CEA romain.marlange@cea.fr

 

Sociétés d’Accélération du Transfert de Technologies

 

Annuaires

Plusieurs outils ont été publiés ces dernières années, qui permettent de faciliter l’identification de partenaires et / ou le potentiel de valorisation d’un projet :

  • L’ARIIS a publié une cartographie des acteurs privés et publiques de la santé qui permet d’identifier les industriels et biotechs de différents domaines, y compris la cancérologie, et les filtrer selon leurs expertises ou leur localisation géographique, facilitant l’identification de potentiels partenaires industriels pour des valorisations de projets issus de l’académique.
    > Accéder à la cartographie de l’ARIIS
  • Un atlas des brevets vient d’être lancé par le ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, conjointement avec l’INPI. Son objectif est de mettre à disposition du grand public des informations sur l’activité de recherche et d’innovation en France notamment grâce à une analyse territoriale du nombre de brevets.
    > Accéder à l’atlas des brevets

 

Evénements

De nombreux événements dédiés à l’innovation en santé sont organisés en Île-de-France. Retrouvez ci-dessous quelques unes de ces journées.

  • Les SmartWeeks : la Région Île-de-France organise de mai à juillet 2017 des événements, rencontres et échanges permettant de réunir les meilleurs innovateurs franciliens et hexagonaux. L’objectif : conforter l’Île-de-France comme l’un des principaux techno-hubs mondiaux et première Smart Region d’Europe.
  • APinnov, les rencontres de Transfert de Technologie de l’AP-HP : L’Office du Transfert de Technologie et des Partenariats Industriels (OTT&PI) de l’AP-HP, a créé les rencontres d’affaires APinnov, qui rassemblent et valorisent les projets innovants et ceux qui les imaginent, les conçoivent au sein des équipes de l’AP-HP. Rendez-vous incontournable depuis plus de 10 ans, APinnov valorise l’innovation hospitalière, favorise le transfert de technologies médicales, pour l’amélioration continue de la qualité des soins à l’hôpital.
  • Journées nationales de l’innovation en santé : Co-organisée par le Ministère des affaires sociales et de la santé et Universcience, la Journée nationale de l’innovation en santé a réuni à la Cité des sciences et de l’industrie durant tout le week-end des innovateurs de tous horizons : entreprises, start-up et industriels, chercheurs et organismes publics, établissement de santé et associations.

 

Stratégie scientifique

Catégorie :

Date de publication :
8 septembre 2015

Mots-clés : , , , , , , , , , , ,

La recherche en cancérologie se nourrit de disciplines de tous les horizons de la connaissance : la médecine et la biologie, bien sûr, mais également les mathématiques et l’informatique, nécessaires pour traiter les informations obtenues notamment avec les technologies de haut-débit, ou la physique qui permet la mise au point de matériel d’imagerie très perfectionné. Les …
Continuer la lecture de Stratégie scientifique

[ Lire la suite → ]


Stratégie scientifique

kpole_arbreLa recherche en cancérologie se nourrit de disciplines de tous les horizons de la connaissance : la médecine et la biologie, bien sûr, mais également les mathématiques et l’informatique, nécessaires pour traiter les informations obtenues notamment avec les technologies de haut-débit, ou la physique qui permet la mise au point de matériel d’imagerie très perfectionné. Les disciplines de sciences humaines et sociales permettent, quant à elles, de replacer le cancer dans son contexte, c’est-à-dire au sein d’une société, d’un système économique, d’une histoire, d’une population ou encore en relation avec la psychologie même du patient.

Le rôle du Cancéropôle Île-de-France est de fédérer la recherche francilienne en cancérologie, d’animer le réseau de recherche, de permettre les collaborations interdisciplinaires et favoriser la mise en place de programmes transversaux et innovants.

Le plan d’action 2015 – 2017 du Cancéropôle Île-de-France a identifié trois principaux axes thématiques de recherche multidisciplinaires en lien avec le nouveau Plan Cancer. Ces axes seront déclinés selon 3 aspects : recherche fondamentale, recherche translationnelle et sciences humaines et sociales visant à une approche interdisciplinaire et intégrée de la maladie tumorale.

AXE 1 :
INNOVATIONS THÉRAPEUTIQUES

AXE 2 :
DIVERSITÉ DES CANCERS

AXE 3 :
DÉPISTAGE ET PRÉVENTION

Coordonné par Fabrice André (Gustave Roussy) et Hervé Dombret (Institut Universitaire d’Hématologie, Université Paris Diderot) Coordonné par Jessica Zucman-Rossi (INSERM, CEPH Fondation Jean Dausset) et Michaela Fontenay (INSERM, Institut Cochin) Coordonné par Sylvie Dolbeault (Institut Curie), Edwige Rude-Antoine (CNRS, Université Paris Descartes) et Isabelle Stücker (INSERM)
  • aspects de développement amont des nouvelles molécules et des thérapies cellulaires
  • approches innovantes en radiothérapie, chirurgie et radiologie interventionnelle
  • recherche translationnelle
  • Sciences Humaines et Sociales
  • Études relations structure/fonction du génome tumoral
  • Interactions cellules tumorales/microenvironnement
  • Modélisation multiéchelle
  • Hétérogénéité tumorale
  • Sciences Humaines et Sociales
  • métagénomes intestinaux
  • métabolomique
  • interaction gène-environnement

AXE TRANSVERSAL :
BIOINFORMATIQUE ET INTÉGRATION DE DONNÉES

Coordonné par Jean-Philippe Vert (Institut Curie, Mines-ParisTech) et Daniel Gautheret (Université Paris Sud, Gustave
Roussy)
  • développer les solutions techniques et bioinformatiques pour la recherche et la pratique clinique

Coordination et pilotage

Séminaires et formations

Catégorie :

Date de publication :
8 septembre 2015

Mots-clés : , , , , , , , , , , ,

Dans le cadre de sa mission d’animation du réseau francilien de recherche en cancérologie, le Cancéropôle Île-de-France propose toute l’année des séminaires scientifiques à destination des chercheurs et cliniciens, des communications à destination du grand public, ou des manifestations administratives qui sont l’occasion d’échanger autour de thématiques ayant trait à l’administration de la recherche en …
Continuer la lecture de Séminaires et formations

[ Lire la suite → ]


Séminaires et formations

Dans le cadre de sa mission d’animation du réseau francilien de recherche en cancérologie, le Cancéropôle Île-de-France propose toute l’année des séminaires scientifiques à destination des chercheurs et cliniciens, des communications à destination du grand public, ou des manifestations administratives qui sont l’occasion d’échanger autour de thématiques ayant trait à l’administration de la recherche en cancérologie. Nous relayons également au sein de l’agenda des colloques et séminaires toutes les manifestations scientifiques susceptibles d’intéresser les acteurs de la recherche en cancérologie.

> Consulter l’agenda des manifestations

> Consulter l’agenda des formations

> Nos séminaires en ligne

Financements

Catégorie :

Date de publication :
8 septembre 2015

Mots-clés : , , , , , , , , , , ,

INCa En 2018, l’INCa a renouvelé son soutien au Cancéropôle Île-de-France et a accordé un financement de 3.45 millions d’euros programmé dans le cadre duContrat d’Objectifs et de Performance 2018-2022. L’INCa avait également accordé au Cancéropôle Île-de-France des financements pour un total de 25.1 millions d’euros depuis 2004. Région Île-de-France La Région Île-de-France s’implique dans le soutien …
Continuer la lecture de Financements

[ Lire la suite → ]


Financements

INCa

En 2018, l’INCa a renouvelé son soutien au Cancéropôle Île-de-France et a accordé un financement de 3.45 millions d’euros programmé dans le cadre duContrat d’Objectifs et de Performance 2018-2022.

L’INCa avait également accordé au Cancéropôle Île-de-France des financements pour un total de 25.1 millions d’euros depuis 2004.

Région Île-de-France

La Région Île-de-France s’implique dans le soutien à la recherche avec un intérêt tout particulier pour les sciences du vivant.

Les cancers touchent chaque année un nombre croissant de personnes. Ils sont responsables de près de 30% des décès en Île-de-France. Le Cancéropôle Île-de-France regroupe aujourd’hui un réseau d’excellence de laboratoires de recherche et de lieux de soins dédiés à la cancérologie. Le Conseil régional, qui juge essentiel de soutenir la recherche fondamentale et ses applications potentielles en cancérologie, le finance depuis 2004. Depuis 2005, les subventions accordées par le Conseil régional d’Île-de-France permettent d’attribuer des allocations doctorales et post-doctorales pour le renforcement de la recherche francilienne en cancérologie.

Année Financement accordé
2007 4.5 millions d’euros
2008 4.5 millions d’euros
2009 4.95 millions d’euros
2010 4.132 millions d’euros
2011 4.57 millions d’euros
2012 4.160 millions d’euros
2013 3.737 millions d’euros
2014 2.525 millions d’euros
2015 1.535 millions d’euros
2016 2.050 millions d’euros

Membres

Les membres du Cancéropôle Île-de-France participent annuellement à son financement à une hauteur de 85 000 euros. Ces fonds sont destinés au Secrétariat général pour contribuer à la mise en œuvre de ses actions.

Les 7 institutions membres

La recherche sur le cancer en Île-de-France

kpole_arbreLa recherche en cancérologie se nourrit de disciplines de tous les horizons de la connaissance : la médecine et la biologie, bien sûr, mais également les mathématiques et l’informatique, nécessaires pour traiter les informations obtenues notamment avec les technologies de haut-débit, ou la physique qui permet la mise au point de matériel d’imagerie très perfectionné. Les disciplines de sciences humaines et sociales permettent, quant à elles, de replacer le cancer dans son contexte, c’est-à-dire au sein d’une société, d’un système économique, d’une histoire, d’une population ou encore en relation avec la psychologie même du patient. L’arbre de la recherche en cancérologie.

De manière à structurer les recherches effectuées au sein d’équipes inscrites dans le réseau du Cancéropôle Île-de-France, trois axes principaux de recherche et un quatrième axe transversal ont été définis, regroupant plus de 450 projets de recherche :

  • Axe 1 : Innovations thérapeutiques
  • Axe 2 : Diversité des cancers
  • Axe 3 : Dépistage et prévention
  • Axe transversal : Bioinformatique et intégration de données

> Stratégie scientifique
> Projets de recherche administrés par le Cancéropôle Île-de-France

Les thématiques inscrites au sein de ces quatres axes sont bien entendu liées les unes aux autres et des groupes de travail permettent la mise en place de programmes de recherche transversaux.
> Groupes de travail

La mission de formation du Cancéropôle Île-de-France vient compléter cette stratégie programmatique.
> Les formations

Tumorothèques

Les tumorothèques ont pour objet la congélation et la conservation d’échantillons biologiques issus de patients atteints de cancer, à des fins d’applications cliniques et de recherche.

Ces ressources biologiques sont principalement des tissus et/ou des cellules tumorales, mais également des échantillons non tumoraux prélevés à distance de la lésion maligne. D’autres types de prélèvements peuvent être également conservés tels que les fluides biologiques à savoir le sang total (lymphocytes normaux), le sérum ou le plasma, et plus rarement l’urine et le liquide céphalo-rachidien.

Des produits dérivés extraits de ces échantillons bruts sont de plus en plus fréquemment conservés, tels que les acides nucléiques (ADN, ARN) mais aussi les protéines.

Les échantillons biologiques sont assortis d’annotations anatomo-cyto-pathologiques, biologiques et cliniques dynamiques.

Ces informations sont indispensables à la double finalité des tumorothèques. En effet, la congélation d’échantillons biologiques humains demeure le « gold standard » en terme de méthode de conservation permettant la réalisation d’analyses de biologie moléculaire, à des fins de clinique ou de recherche.

L’analyse des échantillons tumoraux ainsi conservés est à la fois nécessaire pour :

  • améliorer le diagnostic et le pronostic, et rendre plus performante la prise en charge thérapeutique du patient, notamment par le biais des nouvelles thérapeutiques ciblées,
  • favoriser la recherche afin de mieux comprendre et caractériser les processus spécifiques de chaque type de cancérisation.

La conservation et l’analyse d’échantillons biologiques, en particulier tumoraux, représentent un enjeu majeur pour la lutte contre le cancer.

Les tumorothèques sont majoritairement localisées dans les services hospitaliers d’anatomopathologie ou d’hématologie biologique. Elles fédèrent parfois les services hospitaliers d’un même établissement de santé, mais elles peuvent également se structurer dans une logique inter établissements voir dans des réseaux régionaux à visée sanitaire.

La liste des tumorothèques hospitalières d’Ile-de-France est la suivante :

Nom de la tumorothèque Etablissement Responsable
TUMOROTHEQUE AP-HP GH EST AP-HP CancerEst, GH STARTT, Hôpitaux Trousseau, Saint-Antoine, Tenon Pr Frejou
TUMOROTHEQUE HOPITAL COCHIN AP-HP Cochin – St Vincent de Paul Pr Terris
TUMOROTHEQUE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL AP-HP Groupe Hospitalier Pitié Salpétrière Dr Marie
CRB HOPITAL AMBROISE PARE AP-HP Hôpital Ambroise Paré Pr Emile
TUMOROTHEQUE DE L’HOPITAL AVICENNE AP-HP Hôpital Avicenne Dr Baran-Marszak
TISSUTHEQUE BEAUJON AP-HP Hôpital Beaujon Pr Bedossa
TUMOROTHEQUE AP-HP PARIS SUD AP-HP Hôpital Beclere Pr Prévot
TISSUTHEQUE DE L’HOPITAL BICHAT AP-HP Hôpital Bichat Pr Couvelard
TUMOROTHEQUE HÔPITAL EUROPÉEN GEORGES POMPIDOU AP-HP Hôpital Européen Georges Pompidou Pr Bruneval
TUMOROTHEQUE HOPITAL NECKER AP-HP Hôpital Necker Pr Fournet
TUMOROTHEQUE HEMATOLOGIE HOPITAL SAINT ANTOINE AP-HP Hôpital Saint-Antoine Pr Marie / Casadevall
TUMOROTHÈQUE HOPITAL SAINT LOUIS AP-HP Hôpital Saint Louis Pr Janin
TUMO0611 AP-HP Hôtel Dieu Pr Damotte
TUMOROTHEQUE HOPITAL RENE HUGUENIN / INSTITUT CURIE Centre René Huguenin Dr Bertrand
GOELAMSthèque GH Cochin-Broca-Hôtel-Dieu Pr Lacombe
TUMOROTHEQUE DU GROUPE HOSPITALIER HENRI MONDOR Groupe Hospitalier Henri Mondor Pr Allory
TUMOROTHEQUE HOPITAL FOCH Hôpital Foch Dr Denoux
CRB DE L’INSTITUT CURIE Institut Curie Dr Sastre-Garau
TUMOROTHEQUE DE L’INSTITUT MUTUALISTE MONTSOURIS Institut Mutualiste Montsouris Pr Validire
PLATE FORME CRB DE L’INSTITUT GUSTAVE ROUSSY Gustave Roussy Dr Vielh

 

Des collections dédiées, MelanCohort pour le mélanome, et Coïncide pour le cancer du côlon, ont pu être constituées sur des projets et financement régionaux.

Programmes transversaux

La coordination par le Cancéropôle Ile-de-France de programmes transversaux permet la mise en place de réseaux thématiques dédiés à des sujets clés de la recherche en Cancérologie. Ces réseaux de chercheurs et cliniciens issus de laboratoires du Cancéropôle Ile-de-France sont animés par la réalisation de séminaires de travail et rassemblent autour d’une même thématiques des disciplines complémentaires issues de tous les champs de la recherche en cancérologie.

 

Parmi les réseaux constitués grâce aux programmes transversaux, se trouvent notamment :

 

  • Réseau structurant (clinique et préclinique) : tumeurs cérébrales pédiatriques
  • Réseau structurant Mélanome
  • Réseau myélome : transfert de la biologie innovante en pratique clinique
  • Formes familiales des cancers du sein : réseau pour leur meilleure compréhension et prise en charge
  • Programme clinico-biologique transversal « cancers colorectaux »,
  • Programme clinico-biologique transversal « cancers des sujets transplantés »
  • Réseau des cellules souches cancéreuses (CSC)
  • Réseau des plateformes AP-HP de génétique somatique
  • Réseau BIOCANPEDIF, Biothèque Virtuelle pour les Cancers de l’enfant en Ile de France
  • Epithyr : Réseau France métropolitaine et Outre Mer sur l’épidémiologie des cancers thyroïdiens

 

Relations internationales

Le Cancéropôle Île-de-France a, au cours de ces dernières années, noué des relations avec l’Europe, les Amériques et l’Asie.

Rencontre avec la délégation de l'Etat de Washington

Des relations privilégiées sont notamment établies entre le Cancéropôle Île-de-France et le SIMZ (Shangai International Medical Zone), ainsi qu’avec l’Etat de Washington.

En Europe, des échanges d’expériences autour de la structuration de la génomique ont été organisés avec la participation d’experts anglais et néerlandais. Le Cancéropôle Ile-de-France relaye également les informations concernant le 7e PCRDT.

Chine : Shangaï International Medical Zone

La visite en 2011 d’un délégation venue de Shangaï, menée par Mr Raymond Li, directeur exécutif du SIMZ (Shangaï International Medical Zone) a permis au Cancéropôle Île-de-France d’envisager de futures actions de collaboration avec la Chine.

USA : Etat de Washington

Le 22 mai 2011, le Cancéropôle Île-de-France a reçu une délégation de sociétés américaines de la Côte Ouest, conduite par la Gouverneure de l’Etat de Washington, Mme Christine Grégoire.

Cette première rencontre a été l’occasion de discuter de la possibilité de mettre en place ensemble des collaborations internationales en recherche sur le cancer.

Suède : Karolinska Institutet

Suite à un appel d’offre lancé par l’INCa, un convention a été signée en 2006 entre le Cancéropôle Île-de-France et le Karolinska Institutet, formalisant ainsi le partenariat international mis en place.

Elle précise les axes prioritaires de collaboration bilatérale :

  • Application pratique de la radiothérapie de haute technologie
  • Application pratique de la génomique fonctionnelle et la protéomique, surtout pour définir des acteurs prédictifs de l’effet des traitements anti-cancéreux.
  • Recherche clinique sur les bases de données communes et essais prospectifs communs
  • Evaluation des effets iatrogènes à long-terme liés aux traitements du cancer

Relations industrielles

Depuis 2005, le Cancéropôle Ile-de-France accorde une attention particulière à l’établissement de liens entre les institutions publiques et privées, dans le but de permettre l’émergence et le transfert de projet vers des applications industrielles. L’établissement d’un partenariat avec Medicen, pôle de compétitivité francilien, l’implication dans le programme Initiative Médecines Innovantes (IMI) ou la création d’un Guichet Unique favorisant le développement d’essais thérapeutiques précoces en sont autant d’exemples.

La stratégie du Cancéropôle Île-de-France en matière de relations industrielles vise à permettre l’émergence et le transfert de projet vers des applications industrielles et à répondre aux demandes industrielles en structurant un environnement de recherche académique d’excellence.

A cette fin, le Cancéropôle Île-de-France supporte plusieurs types d’actions :

  • des projets de recherche translationnelle et de renforcement des plates-formes technologiques
  • des partenariats public / privé en étroite collaboration avec le pôle de compétitivité MEDICEN ou dans le cadre de conventions particulières avec des industriels de santé
  • l’aide à la création et au développement d’entreprises innovantes, grâce à un accord signé entre le Cancéropôle Île-de-France et Paris Biotech Santé, incubateur d’entreprises innovantes d’Île-de-France spécialisées sur la santé
  • la signature avec l’Ariis d’une charte de déontologie fixant le cadre d’activités d’animation communes avec le monde industriel

Medicen

Le Cancéropôle Île-de-France est membre du pôle de compétitivité Medicen et, dans ce cadre, permet le montage et le financement de projets de valorisation de la recherche en cancérologie. Entre 2005 et 2007, cinq projets collaboratifs impliquant des équipes de recherche du Cancéropôle Île-de-France ont pu être financés pour un budget total de 20,5 millions. Ces projets adressent des problématiques diverses telles que la proton-thérapie, la biologie des systèmes, l’identification de nouvelles molécules thérapeutiques, le développement de nouvelles technologies de synthèses moléculaires ou le développement d’une plateforme technologique d’imagerie in vivo.

En septembre 2010, le projet CREMEC s’est conclu par la création d’une collection complète de 54 modèles de cancers colorectaux humains par des équipes de recherche du Cancéropôle Île-de-France. Cette collection est aujourd’hui exploitée commercialement par la société Oncodesign, et le chiffre d’affaire généré sert à financer de nouveaux projets de recherche.

Charte de collaboration Ariis / Cancéropôle Île-de-France

Le Cancéropôle Île-de-France et l’Ariis, Alliance pour la Recherche et l’Innovation des Industries de Santé, ont signé en octobre 2011 une charte de collaboration et déontologie ayant pour but de définir les rapports et les principes de collaboration entre le GIP et les industriels partenaires ayant adhéré à la charte, en vue de l’organisation d’actions communes ou de collaborations sur des actions pilotées par le Cancéropôle Île-de-France : séminaires, formations, ou encore visites de sites de recherche industrielle à l’attention des doctorants.

Début 2016, 11 sociétés de l’industrie avaient visé cette charte :

  • Alfact Innovation,
  • Bioalliance Pharma,
  • Boehringer,
  • Exonhit,
  • Fluoptics,
  • Ipsen,
  • LL Tech,
  • Mauna Kea Technologies,
  • Novartis,
  • Pierre Fabre,
  • Sanofi.

Visite de laboratoires industriels

Le Cancéropôle Île-de-France organise des visites de sites de recherche industriels pour les étudiants en Master 2, les doctorants et post-doctorants franciliens.

Cette action a pour but de renforcer les liens entre académiques et industriels et faire découvrir aux jeunes chercheurs les différents métiers de la recherche industrielle.

  • En 2012, une dizaine de doctorants et d’étudiants de Master 2 ont pu visiter le site de recherche et développement de Sanofi.
  • En 2013, une dizaine d’étudiants de Master 2, doctorants et post-doctorants sont allés visiter les laboratoires de recherche de la société Rransgène et ont échangé avec les professionnels de différents services.
  • En 2014, une dizaine d’étudiants de Master 2, doctorants et post-doctorants ont visité le laboratoire pharmaceutique Pierre Fabre et l’Oncopôle de Toulouse, le 5 novembre 2014.

Paris Biotech Santé

Un partenariat a été signé entre le Cancéropôle, et Paris Biotech Santé, Incubateur d’entreprises innovantes d’île-deFrance, spécialisé sur la santé.

Guichet Unique

Entre 2007 et 2009, une structure de coordination des équipes expertes en recherche clinique a été mise en place au sein du Guichet Unique pour favoriser le développement d’essais thérapeutiques précoces chez les patients atteints de cancer en Île-de-France. Possédant des liens forts avec les sociétés de biotechnologies, cette structure a permis de renforcer la qualité de la conduite des essais cliniques en conformité avec les normes de bonnes pratiques cliniques, et a favorisé le passage en clinique de produits issus des sociétés de biotechnologie.

Ainsi, les équipes impliquées équipes ont participé au développement clinique de plusieurs molécules majeures en oncologie telles que CPT-11, Oxaliplatine, Taxotere, Navelbine (mise sur le marché par des laboratoires pharmaceutiques français pour les indications actuelles). L’étude de première administration chez l’homme du Sutent (molécule américaine) a également été conduite par une équipe du Cancéropôle Île de France.

Les 7 Cancéropôles

7 Cancéropôles couvrent le territoire français. Le Cancéropôle Île-de-France représente à lui seul près de la moitié du potentiel de recherche en cancérologie. Les Cancéropôles permettent à l’échelle régionale ou inter-régionale une meilleure coordination de la recherche en cancérologie en décloisonnant secteurs et disciplines. Ils facilitent l’émergence de réseaux de recherche multidisciplinaires d’envergure rassemblant les communautés scientifique, clinique, industrielle et instances décisionnelles dédiées.

Leurs missions communes pour toute la durée du Plan Cancer 3 sont de :

  • renforcer la mobilisation d’équipes de recherche dans la lutte contre les inégalités sociales et définir les facteurs de risque liés à l’environnement et aux comportements
  • dynamiser la recherche clinique, en particulier précoce
  • favoriser l’émergence de projets innovants
  • participer à la dynamique de coopération européenne
  • contribuer à faire de la France une référence internationale en recherche sur le cancer

Les 7 Cancéropôles

Les Cancéropôles se rencontrent tous les deux mois sous l’égide de la Conférence des coordonnateurs des Cancéropôles, dont le porte-parole est le Professeur Mario Campone. Ces réunions sont l’occasion d’échanges et de prises de décisions communes.

Cancéropôle Est
Cancéropôle Grand-Ouest
Cancéropôle Grand-Sud-Ouest
Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes
Cancéropôle Nord-Ouest
Cancéropôle Provence Alpes Côte d’Azur